Comment améliorer la mémoire de manière naturelle ? Apprenez des méthodes éprouvées !

La capacité à se souvenir est une condition de base pour l’acquisition de connaissances et le développement de la pensée abstraite et de l’intelligence, donc en un sens, à côté des sentiments supérieurs, le fondement de notre humanité. Sans cette capacité, nous devenons un être incomplet. C’est pourquoi il est si important de prendre soin de cette précieuse capacité. Comment améliorer la mémoire ? Elle doit être prise en charge de manière multidimensionnelle, à la fois par un mode de vie et une alimentation appropriés, ainsi que par un exercice constant de l’esprit.

Qu’est-ce exactement que la mémoire humaine ?

La mémoire est une fonction mentale cognitive qui permet de stocker, d’enregistrer et de reproduire des informations de manière temporaire ou permanente. En ce qui concerne la durée de stockage des informations, on distingue la mémoire à court et à long terme.

La mémoire à court terme est également appelée mémoire opérationnelle, autrement dit mémoire de travail. Nous l’utilisons lorsque nous devons conserver certaines informations pendant une certaine période, par exemple le numéro de téléphone dont nous avons besoin pour traiter un cas particulier ou le titre du livre que nous voulons lire. La répétition systématique des informations acquises conduit à une mémoire à long terme.

La mémoire à long terme, quant à elle, comprend des souvenirs descriptifs et conscients de faits, d’événements, de connaissances théoriques et pratiques, de l’histoire de sa vie. Le deuxième type de mémoire à long terme est indescriptible, inconsciente, comprenant, entre autres, des réflexes conditionnels et des habitudes et procédures. Les troubles de la mémoire peuvent concerner différents types de mémoire et donner lieu à différents symptômes.

Mécanismes des problèmes de mémoire

des graphiques montrant le cerveau dans une ampoule

Il arrive que tout le monde oublie quelque chose, mais si ces lacunes sont temporaires et se produisent sporadiquement, il n’y a toujours pas lieu de s’inquiéter. En revanche, lorsque les difficultés à se souvenir d’une information semblent de plus en plus fréquentes, il convient de consulter un médecin, d’autant plus que les troubles des fonctions mentales, d’abord légers, peuvent se transformer en maladies graves avec le temps.

Les problèmes de mémoire ou de concentration peuvent survenir à tout âge, mais le risque augmente avec le temps. En effet, avec le temps, les centres du cortex cérébral responsables de la mémoire deviennent de moins en moins efficaces, la capacité du cerveau à absorber de nouvelles connaissances s’affaiblit, une personne a plus de difficultés à se concentrer et à penser de manière abstraite.

Ces troubles légers des fonctions cognitives peuvent persister pendant de nombreuses années sans entraîner de maladies graves. Ce n’est pas non plus une règle qui n’autorise aucune exception – chacun d’entre nous connaît certainement au moins une personne qui, malgré son âge avancé, conserve sa pleine capacité mentale.

Parfois, cependant, les troubles initialement légers sont le début d’une démence sénile ou d’une maladie Alzheimer, à la suite de laquelle le tissu cérébral subit une dégénérescence progressive, de sorte qu’à un moment donné, le patient ne peut plus fonctionner de manière autonome.

Les problèmes de mémoire se produisent également à un âge plus précoce et peuvent être causés par des maladies telles que l’insuffisance hépatique, la glande thyroïde, les maladies rénales, les infections du système nerveux, les carences en vitamines et les tumeurs cérébrales. Les troubles de la mémoire sont également causés par certains psychotropes, et même par la dépression ou la baisse de l’humeur. Dans la plupart des cas, il s’agit de troubles réversibles.

Lisez également une revue d’un complément alimentaire pour une bonne mémoire et une bonne concentration : Extra Mind

Qu’est-ce qui est bon pour la mémoire et la concentration ? Des manières accueillantes

noix écrasées, marteau

Premièrement, le régime alimentaire

Comment améliorer la mémoire grâce à un régime alimentaire approprié ? Le problème est simple : enrichir le menu avec des ingrédients qui affectent l’efficacité des fonctions mentales. Notre cerveau travaille constamment à grande vitesse, il a donc besoin d’un apport constant d’énergie, et en grande quantité. On estime que le cerveau consomme jusqu’à 25% de l’énergie fournie au corps par la nourriture, dont près de la moitié du glucose. Ainsi, pour bénéficier d’une grande efficacité mentale et d’une bonne mémoire, le cerveau doit être correctement alimenté.

L’importance clé des vitamines et des minéraux

Notre alimentation doit avant tout fournir à l’organisme la bonne quantité de vitamines et de minéraux. Les vitamines B sont essentielles dans ce cas. La vitamine B1 joue un rôle important dans la transmission de l’influx nerveux, et sa carence provoque des dommages aux cellules nerveuses.

Une carence en B6 entraîne une détérioration de la mémoire et un vieillissement non naturel des cellules nerveuses. À son tour, l’acide folique, c’est-à-dire la vitamine B9, qui participe à de nombreux processus biochimiques importants, protège non seulement de graves troubles de santé, mais aussi de la dégénérescence des tissus nerveux. D’autres vitamines de ce groupe, telles que la B3 et les vitamines A, C et E, sont également importantes pour les processus de mémorisation.

Les minéraux tels que le magnésium, le potassium, le calcium, le zinc, le phosphore et le fer soutiennent le cerveau en améliorant la conduction de l’influx nerveux. Ils ont également des propriétés antioxydantes, qui méritent d’être rappelées. Et donc : le magnésium, que l’on trouve entre autres dans les produits laitiers, les produits à grains entiers, les graines et les noix, favorise la concentration, tout en soulageant la tension et le stress, ce qui ne sert certainement pas l’efficacité mentale.

Le potassium améliore l’oxygénation du cerveau, le phosphore améliore l’intelligence et la mémoire, le zinc protège le système nerveux contre les radicaux libres. Le calcium soutient la conduction des impulsions nerveuses et musculaires, le fer, parce qu’il est porteur d’oxygène, assure une oxygénation adéquate du cerveau.

Acides oméga 3, protéines, glucides

L’importance des acides insaturés oméga 3 pour l’organisme ne peut être surestimée. Ils préviennent de nombreuses maladies, dont le système nerveux, soutiennent le fonctionnement du cerveau, améliorent la mémoire et la concentration, réduisent le risque de démence.

À leur tour, les protéines sont un élément de construction important, également pour le cerveau, responsable de la bonne régénération des cellules nerveuses, elles ne devraient donc pas manquer dans notre menu, tout comme les glucides. Ils constituent une source d’énergie précieuse pour le cerveau, mais pour des raisons de santé et pour le bien de notre silhouette, nous devrions éviter les monosaccharides et utiliser les sucres complexes présents dans les produits céréaliers à grains entiers, les légumineuses, les légumes à racines et à feuilles, entre autres.

Notre régime alimentaire devrait également inclure des produits qui sont une source de lécithine – une substance particulièrement importante, notamment pour les personnes souffrant de troubles mentaux, en particulier la mémoire et la concentration. Pour prévenir sa carence, il faut consommer quotidiennement des produits à base de soja, deux fois par semaine des œufs et du poisson, des légumes verts et, occasionnellement, des noix et des amandes.

Comment exercer la mémoire, ou entraînement du cerveau

Mental Health Inscription au Scrabble

Pour que le cerveau soit efficace et constamment actif, il doit être exercé, en particulier dans le cas des personnes âgées, ou une détérioration temporaire des fonctions mentales. La formation du cerveau aura certainement un impact positif sur ses performances. Si nous continuons à la mobiliser pour qu’elle fonctionne, tout en veillant à la bonne alimentation de l’énergie nécessaire, notre mémoire ne nous décevra pas, même à un âge plus avancé. Et nous avons toute une série de possibilités – exercices, jeux mentaux, thérapies psychologiques.

La plupart des exercices sont très simples, nous pouvons facilement les faire nous-mêmes à la maison, qui plus est, nous pouvons inventer de nouvelles techniques d’entraînement de l’esprit. Car ce qui est différent de la mémoire, les exercices d’association et de concentration consistent à résoudre des mots croisés et des charades, des tâches mathématiques, à lire des textes difficiles ou d’autres activités de ce type.

On peut jouer au scrabble, aux échecs ou à certains jeux de cartes comme le bridge. Il existe également des exercices manuels simples pour améliorer les fonctions cérébrales, par exemple, faire une activité simple pour la main gauche (dans le cas des gauchers avec la main droite) ou un entraînement des yeux – en échelonnant les huit, en allant de droite à gauche et vice versa.

Comment améliorer la mémoire – plus de mouvement !

L’activité physique est étroitement liée à l’état du cerveau. De nombreuses études ont montré que le mouvement systématique, en améliorant l’oxygénation du cerveau, augmente sa capacité à stocker et à traiter l’information. De plus, il a été démontré que le fait de bouger constamment réduit le risque de maladie Alzheimera et Parkinson, et les personnes qui font régulièrement de l’exercice et qui sont atteintes de la maladie Alzheimer ont même montré une amélioration de leur mémoire. Le type de sport n’a pas d’importance ici, la régularité et la régularité comptent, et les exercices d’aérobic légers peuvent être pratiqués par des personnes de tout âge.

Le sommeil pour améliorer la mémoire

Le sommeil est essentiel à la fois pour la forme physique et pour la santé et le bien-être mental. Et bien que nous sachions nous-mêmes que nous ne sommes pas capables de bien penser et agir lorsque nous ne dormons pas, nous ignorons souvent cet important besoin physiologique. Par ailleurs, le manque de sommeil ou la mauvaise qualité du sommeil ne provoque pas seulement des troubles des fonctions mentales d’un jour donné, mais peut aussi, à long terme, affecter négativement la mémoire à long terme. Veillons donc à passer une bonne nuit de sommeil, d’autant plus que de cette manière, nous renforçons également l’immunité du corps.

Réduction du stress

Le stress est tout aussi néfaste pour la mémoire, la concentration et l’association. Elle peut même provoquer des changements dans certaines zones du cerveau, entraînant des troubles de la mémoire à court et à long terme. Et comme elle est aujourd’hui incontournable, il faut apprendre à la gérer. La méthode la plus simple pour réduire le stress consiste à utiliser des techniques de relaxation, comme des exercices de respiration profonde. Ne laissez pas le stress s’échapper, et vous constaterez sûrement bientôt une amélioration de votre mémoire et une meilleure capacité mentale en général.

Comment améliorer la mémoire par la supplémentation ?

des comprimés dans un verre, avec une fleur jaune en arrière-plan

Des suppléments à base d’ingrédients naturels peuvent être utilisés pour soutenir les fonctions cérébrales. Une variété de pilules et de préparations sont disponibles sur le marché pour aider à améliorer cette fonction cognitive et d’autres. Il convient de souligner le rôle des suppléments contenant ce qu’on appelle les nootropes, c’est-à-dire des substances qui soutiennent l’équilibre naturel des processus qui se déroulent dans le cerveau, en particulier l’action des neurotransmetteurs. Ils ont également des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, protègent le cerveau contre l’hypoxie, le vieillissement prématuré et les toxines.

Parmi les nootropes végétaux les plus connus, citons entre autres

  • Bienvenue à Sluggish, ou ashwagandha, non sans raison appelé ginseng indien, connu depuis des siècles, avec un large éventail d’applications ;
  • la gothroat asiatique, ou gotu cola, ainsi que les salutations affectant les fonctions cognitives ;
  • Bacopa monnieri (bacon à fines feuilles), a non seulement un effet bénéfique sur le cerveau, mais est également utile pour combattre de nombreuses maladies ;
  • gingko – Ginkgo biloba, parmi les nombreux avantages pour la santé, il faut mentionner son effet positif sur les fonctions cérébrales et cardiovasculaires.

D’autres plantes précieuses ayant des effets neuroprotecteurs sont :

  • ginseng,
  • Limonade chinoise,
  • le chapelet de montagne,
  • Cacaotier.

Découvrez le meilleur complément alimentaire multi-ingrédients du marché pour améliorer votre mémoire et votre esprit : Brain Actives

Brain Actives

Sources :

Category: santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article by: admin